Deprecated: Non-static method JSite::getMenu() should not be called statically, assuming $this from incompatible context in /home/ethiop80/public_html/templates/yoo_micasa/warp/systems/joomla/layouts/com_content/article/default.php on line 13

Deprecated: Non-static method JApplication::getMenu() should not be called statically, assuming $this from incompatible context in /home/ethiop80/public_html/includes/application.php on line 536

Fêtes religieuses

Écrit par John le . Publié dans Uncategorised

Chaque mois éthiopien compte 30 jours, tous attribués à des fêtes religieuses plus ou moins importantes : Le premier jour du mois, on célèbre la nativité de Marie. Le 3, son entrée dans le temple. Le 4, S. Jean ; le 7 la Trinité ; le 12 et le 19, ce sont les fêtes très importantes des archanges Michael et Gabriel. Le 23, S. Georges. Chacune de ces célébrations majeures sont l’occasion pour la population de se rendre, en habit traditionnel et en nombre, à l’Eglise, et plus particulièrement dans les églises dédiées au saint du jour.

A ces fêtes mensuelles s’ajoutent les fêtes annuelles, dont les plus importantes sont, aux dates de notre calendrier :

  • 11 septembre Enqoutatash Nouvel an
  • 27 septembre Mesquel Fête de la vraie Croix
  • Date mobile Eid al-Fitr Fin du mois de Ramadan
  • Genna / Ledet : Noël orthodoxe -19 janvier
  • Timkat L’Epiphanie
  • Date mobile : Fasika Pâques orthodoxes, et les fêtes liées : Rameaux, Vendredi Saint, Lundi de Pâques
  • 28 mai Béhérawi beal Fête nationale – Chute du DERG

La fête de Mesquel , le 27 septembre, a plusieurs interprétations : elle commémore d’une part la découverte de la vraie croix par l’impératrice Helena, la mère de l’Empereur Constantin qui, aidée par la fumée d’un feu, identifia miraculeusement le lieu où la croix de Jésus avait été enterrée. Cette journée célèbre également le don fait par le Patriarcat copte au prince David premier (1382 à 1413) d’un fragment de la vraie croix conservée depuis à Amba Gishen.

Mais comme cette fête a lieu vers la fin de la saison des pluies et qu’elle est proche du nouvel an, elle est également associée à l’idée du renouvellement des saisons avec le retour du beau temps et de la floraison.

Dans chaque ville et village, un grand bucher est construit et mis à feu après une longue cérémonie religieuse. La direction dans laquelle le pieu central du bucher tombe serait prémonitoire : Est - guerre. Ouest - sécheresse, famine. Nord - paix. Sud - prospérité. La population cherche aussi à récupérer des fragments du bois brûlé et des cendres pour dessiner des croix sur les fronts et pour les éparpiller sur le bétail et sur les champs dans l’espoir d’avoir des récoltes abondantes.

Pour la fête de l’Epiphanie, Timkat, le 19 janvier, les chrétiens d’Éthiopie célèbrent non pas l’adoration de l’enfant Jésus par les Rois Mages, mais avant tout le baptême du Christ dans l’eau du Jourdain. A cette occasion, les prêtres sortent de toutes les églises les tabots, c’est-à-dire les tables de l’autel, qui sont en bois ou en pierre et qui sont à la fois la représentation de l’Arche d’alliance conservée à Axoum. Ils les portent cérémonieusement jusqu’à une source, rivière ou bassin dont l’eau sera bénie par le clergé. L’office religieux se poursuit la nuit durant, et le lendemain, les tabots sont reconduits en processions solennelles dans leurs églises.